QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

ISOLATION THERMIQUE DES MURS

Une isolation des murs, qu’elle soit intérieure ou extérieure, se doit d’être faite de façon minutieuse. 

Les jonctions des portes, des sols, ou encore des fenêtres peuvent laisser passer la chaleur si mal isolées et représentent donc une perte d’énergie à prendre en compte. 

C’est pour cela que ce travail d’isolation se doit d’être fait par des professionnels du domaine. 

Il existe trois types d’isolations des murs par l’extérieur. 

Il y a tout d’abord l’isolation sous ossature métallique. Il faut poser un rouleau de matériau isolant sur le mur à isoler puis fixer cet isolant avec des montants métalliques. 

Le mur sera ensuite recouvert d’une plaque de parement. 

Le deuxième type d’isolation de mur par l’intérieur se nomme l’isolation par doublage collé. 

Cette technique consiste à coller l’isolant de votre choix à une plaque de plâtre.

Ces deux matériaux combinés sont ensuite fixés à votre mur à isoler à l’aide d’un mortier adhésif. 

Cette deuxième méthode d’isolation des murs par l’intérieur est surtout indiquée pour des murs lisses afin d’éviter toute anomalie. 

La troisième et dernière méthode d’isolation des murs de l’intérieur est l’isolation par lame d’air. Le professionnel crée un vide d’air de 2cm de largeur entre l’isolant de votre choix et la paroi. Il ne reste plus qu’à fixer des tasseaux de bois. 

La technique d’isolation des murs de l’intérieur n’est pas conseillée si vous ne tenez pas à ce que votre surface habitable soit réduite. 

Pour une isolation des murs par l’extérieur, vous avez le choix entre une isolation de vos murs sous bardage, l’isolant se fixe contre le mur à isoler, pour ensuite être recouvert d’une ossature en bois. 

Sinon, l’isolation des murs sous enduit est la deuxième méthode d’isolation des murs par l’extérieur, et qui est tout aussi performante que l’autre. 

Le professionnel colle le panneau isolant sur le mur extérieur, le panneau sera recouvert après cela d’un enduit mince, dont l’objectif est de protéger ce panneau des conditions extérieures, comme la pluie, le soleil ou encore la pollution quotidienne. 

Finalement, l’isolation des murs avec un enduit isolant, qui recouvre le mur directement. 

Ce dernier se doit d’être mis sous plusieurs couches.

Il existe une panoplie de matériaux servant à isoler les murs, il y a les isolants naturels comme le liège, la fibre de coco, ou encore la laine de mouton, ainsi que les isolants synthétiques comme le polystyrène ou encore le polyuréthane. 

Ainsi, il devient compliqué de faire un choix judicieux parmi tous ces isolants. 

Le meilleur isolant pour les murs reste la laine de verre ainsi que le polystyrène, qu’il soit expansé ou graphité.

En effet, ces deux isolants représentent la meilleure isolation thermique des murs, alliant qualité d’isolation thermique et phonique, tout étant disponible à des prix compétitifs, mais pas que. 

Le polystyrène comme matériau isolant est un produit écologique, sa production demandant peu d’énergie et n’étant donc pas très polluante. 

La laine de verre comme matériau isolant, elle est à manipuler avec précaution en raison de sa nature irritante pour la peau et le système respiratoire. 

La fibre de bois est de même un des meilleurs isolants pour les murs du marché. 

Toutefois, ce matériau demande une attention particulière. Un petit peu d’eau et c’est tout l’isolant qui pourri et crée des moisissures dans vos murs. 

Ainsi, le polystyrène et la laine de verre, comme matériaux isolants, sont les deux meilleurs isolants pour les murs.

Si vous êtes propriétaire d’une maison ayant des murs en pierre, attention à choisir la bonne technique d’isolation qui sera la plus adaptée à vos besoins, tout en respectant l’esthétisme de votre bâtiment. 

Avant d’avoir recours à une isolation de murs en pierre, il faut d’abord s’informer sur les types d’isolations qui vous siéront le mieux.

En effet, les murs en pierre sont de nature poreuse et ont un revêtement fragile, en plus d’être extrêmement humide. 

Pour une isolation optimale, nous vous conseillons d’utiliser comme isolant pour les murs en pierre le liège, le bois massif, la chaux, ou encore de la fibre de bois. 

Par contre isolants pour les murs en pierre craignant l’humidité comme la laine de verre ou le polystyrène sont à oublier. 

Finalement, pour laisser respirer vos murs en pierre, évitez d’appliquer l’isolant directement sur la pierre pour éviter l’humidité de l’isolant et de se retrouver avec des champignons ou encore des fissures et moisissures.

Les établissements ayant 50 ans et plus sont considérés comme anciens. Il n’est pas question que d’ancienneté, mais aussi et surtout de la façon dont les murs sont construits. 

En effet, l’épaisseur des murs des établissements anciens peut atteindre jusqu’à 1 m.  

Il est ainsi possible d’avoir recours à l’isolation de votre maison ancienne soit de l’intérieur ou de l’extérieur. 

Pour une isolation de l’extérieur, la toute première chose qu’il faut prendre en compte est la contrainte au niveau de l’architecture extérieure de votre établissement. 

En effet, il serait dommage d’avoir recours à une isolation sur les murs d’une maison dotée de moulures, ou de pierres spécifiques. 

La première étape est donc d’aller se renseigner auprès de votre commune, qui décidera ainsi s’il est possible d’avoir recours à une isolation extérieure. 

L’isolation par l’intérieur est moins contraignante, n’ayant aucun impact sur la façade de l’établissement. Elle impacte toutefois l’inertie des murs.

Une bonne isolation thermique vous permettra d’économiser dans votre facture d’énergie, et de profiter d’une température agréable dans votre chez soi tout au long de l’année. 

Il est possible d’isoler vos murs en brique de l’intérieur et de l’extérieur. 

L’isolation des murs en brique par l’intérieur est une technique où il faudra utiliser de la laine minérale, qui sera glissé entre des railles métalliques. 

L’isolation par l’intérieur est une technique d’isolation facile et économique et vous permet ainsi de conserver l’esthétique de vos murs en briques. 

La technique d’isolation extérieure des murs en brique, elle, fera appel à du polystyrène ou extrudé, deux matériaux isolants connus pour leur performance d’isolation thermique, qui recouvre ensuite les panneaux d’isolants collés ou vissés. 

Si l’isolation des murs en brique par l’extérieur assure une meilleure isolation, et limite les ponts thermiques, elle est toutefois plus coûteuse et modifiera l’aspect de votre façade.

ISOLATION THERMIQUE DES TOITURES

Il existe trois étapes pour bien isoler votre toiture de l’extérieur.

On cite : la méthode du sarking, la méthode des caissons chevronnés et la méthode du panneau sandwich.

La méthode du sarking est surtout utilisée en cas de toitures à pente.

En raison de sa difficulté, il est impératif de laisser la mise en place de cette méthode à un professionnel de l’isolation.

De façon générale, le déroulement de la méthode du sarking commence par poser un isolant sur votre ancienne toiture, qui sera ensuite recouverte par une autre, nouvelle.

La deuxième méthode est celle des caissons chevronnées. Beaucoup plus facile à réaliser que le sarking, cette méthode consiste à mettre en place des caissons préassemblés sur les pannes de la charpente de votre toiture.

Le professionnel de l’isolation posera ensuite les contre liteaux puis posera la couverture de votre choix.

Finalement, la troisième et dernière méthode d’isolation de votre toiture par l’extérieur est la méthode du panneau sandwich.

Le matériau le plus souvent utilisé pour cette méthode d’isolation de toiture par l’extérieur est la laine de roche, bien que d’autres matériaux isolants comme la laine de verre ou encore le polyuréthane sont de mêmes utilisés.

Le matériau isolant est  pris en sandwich entre une face utilisée pour l’esthétique, et une autre servant de revêtement extérieur.

Pour découvrir quel est le meilleur isolant pour toiture, il faut tout d’abord prendre plusieurs points en considération : La partie de votre maison à isoler, la technique d’isolation, soit de l’intérieur ou l’extérieur, votre budget, et finalement, les propriétés isolantes que vous privilégiez le plus , soit l’isolation thermique, l’isolation phonique, ou les deux. 

De tous les types d’isolants existants dans le marché, quelques-uns de ces isolants font l’unanimité.

On cite d’abord les laines minérales, et plus exactement la  laine de verre et la  laine de roche.

Ces deux isolants présentent le meilleur rapport performance /prix et sont facilement trouvables dans le marché. 

Ensuite, il y a les isolants à base de laine végétale comme laine de chanvre ou la laine animale comme la laine de mouton qui ont de nombreuses propriétés et protègent ainsi autant thermiquement que phoniquement votre toiture. 

Performants et résistants, ils ne sont toutefois pas à la portée de toutes les bourses. 

Le polystyrène extrudé et la mousse polyuréthane sont deux autres isolants les plus conseillés pour une isolation de la toiture.

Toutefois, ils assurent une meilleure performance d’isolation de votre toiture par l’extérieur, plutôt que par l’intérieur.

L’épaisseur de l’isolant pour votre toiture décidera du choix de l’isolant.

Si vous optez par exemple pour de la laine minérale comme de la laine de verre ou encore de la laine de roche, l’épaisseur idéale est de 16 à 20 cm, et 16 à 21 cm pour les flocons de cellulose. 

Finalement, le polyuréthane comme isolant pour toit nécessite environ une fourchette de 12 à 14cm. La raison pour laquelle cet isolant nécessite moins d’épaisseur est parce qu’il est naturellement plus performant.

Pour une isolation du toit à l’extérieur, dépendamment de si vous pouvez rehausser l’espace de votre toit, il faut utiliser une combinaison d’isolant rigide.

Cet isolant peut être soit giclé ou présenté sous forme de nattes. Ces deux types d’isolants assureront l’étanchéité à l’air et une isolation optimale. 

L’ajout de matériaux isolants adaptés à vos préférences et votre budget viendront finaliser l’isolation de votre toit cathédrale par l’extérieur. 

Si vous pouvez rehausser le niveau du toit de votre maison, ou même de tout rénover et d’en mettre un nouveau, alors plusieurs étapes sont requises : 

Il faut d’abord retirer le revêtement, enlever une partie des planches, poser un polyéthylène sur le toit existant, installer des panneaux entre les chevrons pour retenir la cellulose, remplir complètement la cavité de cellulose, installer un 2 x 3  sur les chevrons (dans le même sens), recouvrir le tout d’un panneau de contreplaqué ou d’OSB, et enfin finir le tout en posant un revêtement de toit.

ISOLATION THERMIQUE DES COMBLES

Si vous voulez avoir recours à une isolation de vos combles,  sachez qu’il existe deux techniques pour cela : L’isolation thermique par l’extérieur ( ITE ) et l’isolation thermique par l’intérieur ( ITI ) ; 

L’ITE vous permettra de conserver la charpente, mais coûtera un peu plus cher que l’isolation par l’intérieur. 

Alors que l’ITI, bien que plus économique, entraînera la perte d’espace de vos combles, et est moins pratique au niveau des travaux. 

Si vous avez des combles perdus, c’est-à-dire, non atteignables, il est possible d’avoir recours à la technique d’isolation par soufflage. 

En effet, comme son nom l’indique, cette technique permet de souffler des flocons d’isolants dans les coins non atteignables, rendant ainsi l’isolation complète et efficace. 

La technique d’isolation par soufflage est une technique facile et rapide, pouvant être exécutée sur les anciens isolants, ce qui permettra de renforcer l’isolation des combles. 

Comme matières isolantes, vous pouvez privilégier la laine de roche, la laine de verre comme isolants minéraux, la laine de chanvre, ou de mouton comme isolants naturels, ainsi que le polystyrène extrudé ou expansé comme isolants synthétiques.

L’isolation à 1 euro est une subvention accordée aux familles les plus modestes, dont l’habitation souffre d’une grande déperdition d’énergie, plus particulièrement en hiver, où la perte de chaleur est fortement ressentie et gênante. 

Ce dispositif a été mis en place en 2013, et validé une deuxième fois en 2016 par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie. 

Pour profiter de la subvention d’isolation à 1 euro, il faut être propriétaire ou locataire d’une maison ou d’un appartement. Vous devez aussi préciser le nombre d’habitants dans la maison, ainsi que le type d’énergie utilisée. 

Il est à noter que si vous êtes locataire, les frais sont au dépend du propriétaire.

Pour une isolation thermique et phonique des combles, certains isolants sont plus efficaces que d’autres. 

Ainsi, certains isolants naturels comme la laine de mouton, de chanvre, ou ouate de cellulose permettent une isolation thermique très performante. 

Un autre type d’isolant, la laine de verre ou de roche, qui sont des isolants minéraux peuvent être retrouvés sous forme de panneaux de rouleaux ou de flocons à souffler. 

Ils sont donc très efficaces pour isoler des combles perdus. 

S’ils sont très performants autant phoniquement que thermiquement, il est à noter qu’en raison de leur nature irritante, ils ne doivent être ni inhalés ni touchés sans protection adaptée. 

Finalement, les matériaux isolants comme le polystyrène extrudé ou expansé est aussi populaire, en raison de son prix attractif et économique. 

Contrairement aux autres isolants de nature naturelle ou minérale, le polystyrène trouve son origine du pétrole, il est donc polluant et peut être dangereux pour votre santé en cas d’incendie.

Il existe divers matériaux isolants thermiques dans le marché, chacun aux origines, propriétés, et prix différents. 

On cite les matériaux isolants naturels ou synthétiques : 

La première catégorie d’isolants thermiques trouve son origine dans la nature : plantes, plumes, ou encore pelage. 

Parmi ces matériaux isolants thermiques naturels, on retrouve les fibres de bois, les plumes de canard, la laine de mouton, le chanvre, le liège, ou encore les fibres de coco. 

Chacun de ces matériaux isolants thermiques propose des performances d’isolation thermique et phonique très satisfaisantes. 

Les matériaux isolants thermiques minéraux sont des isolants provenant du milieu naturel non organique.

La laine de verre ou encore la laine de roche sont deux matériaux isolants thermiques très connus et utilisés dans le domaine de l’isolation thermique. 

Ces deux matériaux isolants thermiques sont très performants que ce soit au niveau de l’isolation thermique ou phonique. 

La laine de roche s’utilise autant pour les murs, plafonds, combles, intérieur ou extérieur.

Finalement, la troisième grande catégorie de matériaux isolants thermique est les matériaux isolants synthétiques. 

Le polyuréthane ou encore le polystyrène expansé sont les deux matériaux synthétiques les plus utilisés comme pour une isolation thermique. 

Le Polyuréthane en particulier est populaire pour son excellente performance thermique, et est disponible dans le marché sous forme de panneaux ou de mousses, pour les parties non atteignables des combles par exemple.

ARNAQUE ISOLATION 1 EURO

A ce jour, les meilleures techniques pour éviter une arnaque liée à l’isolation à euro sont l’attention et la vérification. 

Car si ces arnaques d’isolation sont de plus en plus récurrentes et font de plus en plus de victimes, il n’est pas impossible de les inviter. 

En effet, il faut être aux aguets lorsqu’une entreprise vient vous contacter au téléphone de façon insistante. Certaines sociétés frauduleuses poussent leur appels jusqu’à l’harcèlement. 

Pour cela, l’Etat a mis en place une loi contre les appels abusifs frauduleux. 

Notez bien qu’une organisation publique ne prendra jamais contact avec un particulier pour lui proposer ou l’obliger à avoir recours à un service d’isolation. 

De nos jours, une recherche sur Internet suffit à tomber sur le site d’une entreprise, ainsi que les avis et les commentaires la concernant

Veillez absolument à demander un devis détaillé de l’entièreté de la prestation : le diagnostic de l’état de la maison, le type d’isolant choisi, en passant par le processus de mise en place, le ravalement de façade si besoin,les tarifs … Chaque petit détail se doit d’être présent de façon claire et concise sur le devis que l’entreprise vous présentera. 

Aussi, n’hésitez surtout pas à demander à la fin une attestation de fin de travaux, et cela avant tout règlement. 

Finalement, sachez que vous avez le droit à un délai de 14 Jours pour prendre votre décision, comparer une multitude de devis vous mettra la puce à l’oreille et vous permettra de savoir si l’un ou l’autre des services proposés est abusif.

Quand on tient à avoir accès à certains dispositifs comme celui de l’isolation à 1 euro par exemple, il faut faire très attention et être attentif aux signes révélateurs en cas d’arnaque. 

En effet, ces derniers mois, les plaintes d’arnaques ont littéralement explosé dans toute la France. L’Etat a donc pris quelques dispositifs dans le but de resserrer la donne, mais vous pouvez dors et déjà suivre nos conseils de votre côté afin de ne pas vous aussi vous faire arnaquer. 

Une recherche documentaire sur le sujet de l’isolation à 1 euro est d’abord la base  : comprendre comment le dispositif marche, que faire pour l’obtenir.. Cela afin de ne pas facilement se faire avoir par les arnaqueurs . 

Les arnaqueurs dans ce domaine pourraient vous sortir des arguments du type que ce dispositif est obligatoire, ou encore essayer de vous embrouiller par de longs discours incompréhensibles et trop compliqués. 

Le fait de faire une recherche au préalable vous évitera de devenir une potentielle victime. 

Deuxièmement, jamais un agent ou une entreprise du domaine public ne contactera un particulier pour lui proposer une isolation à 1 euro. Un autre signe donc afin de ne pas se mettre dans le piège. De toute façon, depuis quelques années, les démarches commerciales abusives sont interdites par l’État. 

Vous pouvez chercher vous-même votre artisan ou l’entreprise qui se chargera des travaux, ces deux se doivent d’avoir la certification RGE. 

En plus de la question de confiance, cela vous permettra de faire plus de recherches sur Internet par exemple, lire les commentaires, voire les avis… etc 

Finalement, les devis et les certifications sont très importants et se doivent d’être vérifiés. 

Demandez votre devis dès le début, et vérifiez que chaque étape, chaque type d’isolant, et chaque tarif seront bien notés noir sur blanc sur le devis présenté. 

Dès les premières suspicions, vous pouvez vous rétracter dans une durée de 14 Jours alors n’hésitez surtout pas!

DEMANDER VOTRE DEVIS GRATUITEMENT

    ENVOYER UN EMAIL
    APPELEZ-NOUS

    +33 1 43 08 45 16

    RENDEZ-NOUS VISITE

    6 Allée Roland Garros 93360 Neuilly-Plaisance